menu
MÉDÉE

MÉDÉE

Théâtre

Atelier JF Pneus, Porrentruy
  • Jeudi 03 juin 2021 – 20h

Entrée libre

MÉDÉE

Jauge réduite - Port du masque obligatoire

D’après Pierre Corneille

Un projet de: Françoise Boillat, Guillaume Béguin, François-Xavier Fernandez-Cavada

Avec: Françoise Boillat et François-Xavier Fernandez-Cavada

Musique live: Emilie Zoé

Scénographie et costumes: Nicole Grédy

Lumière: Harold Weber

Son, régie technique et générale: Julien Dick

Regard extérieur: Floriane Mésenge

Visuel: Marcel Schild

Coproduction: TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants, La Chaux-de-Fonds, CDN Besançon Franche-Comté

Avec le soutien du : Programme européen de coopération transfrontalière Interreg France–Suisse 2014-2020 au sein du projet MP#3

D’Euripide à Corneille, de Sénèque à Pasolini, la figure de Médée a traversé les siècles et nous questionne aujourd’hui encore. Nièce de Circé, elle aida Jason, par amour, à s’emparer de la Toison d’or grâce à ses pouvoirs de magicienne, puis elle se vengea en perpétrant des crimes atroces. Infanticide, fratricide et régicide, Médée inspire la terreur. Épouse répudiée et bafouée, elle peut inspirer la compassion. Tout à la fois bourreau et victime, Médée est une figure complexe, révélatrice de la cruauté et de l’aveuglement des rois auxquels elle tient tête.

Pour appréhender son destin, la Cie du Gaz a choisi d’adapter la tragédie de Corneille en se focalisant sur les échanges entre Médée et Jason. Les dialogues avec les autres personnages se muent en monologues intérieurs, en confessions ou en révélations, dont le public est le témoin et le confident. Également convoquée sur le plateau d’Aime-moi ou crève ! la création précédente de la Cie du Gaz, la musicienne Émilie Zoé, Prix suisse de musique 2020, vient partager cet espace intime : armée de sa voix et de sa guitare, elle accompagne le conflit des amants et s’offre comme un possible contrepoint.

Ce resserrement autour du couple appelait un espace de jeu lui aussi plus intime. Un lieu non théâtral, tel un atelier, le foyer d’un théâtre, une coulisse ou un vestiaire, qui seraient comme l’antre de la magicienne. Un lieu très concret et vivant, histoire de désacraliser la tragédie et d’en faciliter une lecture contemporaine.
La Compagnie du Gaz, emmenée par la comédienne Françoise Boillat, a pris son envol en 2004 à La Chaux-de-Fonds avec la création d’un feuilleton théâtral, « Dysfonctions et Maltraitances ». Depuis une dizaine d’années, elle explore un large territoire dramatique, de Racine à Julie Otsuka, en passant par Tchekhov et Jon Fosse. De formes diverses, ses spectacles s’attachent tous à mettre en exergue les questions fondamentales de l’être humain.

https://www.rts.ch/info/culture/spectacles/12173685-medee-une-tragedie-revisitee-en-mode-rock-au-theatre.html

https://www.rts.ch/play/radio/vertigo/audio/medee?id=12133665

Les places réservées sont à retirer sur place le soir du spectacle.